Comment éviter d’être infectée par les Papilloma virus

Si l’on n’a pas de rapports sexuels, la probabilité de contracter un ou des Papilloma virus est très faible voire nulle. Les sujets vierges sont à priori « naïfs » vis-à-vis des HPV.

Naïf signifie que notre système immunitaire n’a pas pris « contact » avec les Papilloma virus et n’a donc pas développé de défenses spécifiques.

La prévention de l’infection par les Papilloma virus, (en dehors de l’abstinence) passe donc par la vaccination. Elle est d’autant plus efficace que le sujet est dit naïf, c'est-à-dire n’a pas rencontré le ou les Papilloma virus. D’où l’intérêt de vacciner tôt dans la vie, les jeunes filles avant tout contact sexuel, afin d’arriver avant que le virus ne s’installe.

En France la recommandation pour la vaccination :

La première population cible du vaccin Papillomavirus est la cohorte complète des filles âgées de 11 à14 ans et en rattrapage les Jeunes femmes  de 15 à 19 ans

Afin de centrer la vaccination sur les populations où elle est le plus efficace : celles n’ayant pas encore rencontré le ou les virus.

Les vaccins agissent en provoquant la production d’anticorps qui empêchent les virus de pénétrer dans les cellules de la filière génitale, mais une fois le virus en place, ils ne peuvent empêcher son développement, d’où l’intérêt de vacciner des populations dites naïves, avant tout contact avec ces virus.

Ces vaccins ne sont pas actifs sur tous les papilloma virus :

Le vaccin bivalent Cervarix (du laboratoire GSK) est actif contre les HPV 16 & 18

Le vaccin quadrivalent Gardasil® (du laboratoire MSD Sanofi-Pasteur) est actif contre les HPV 6, 11, 16 & 18.

Rappelons que les virus HPV 16 & 18 sont responsables de prés de 70 à 80% des cas de cancers du col en France et dans le monde, la vaccination ne protège donc pas contre 100% des cancers et justifie donc que l’on continue le dépistage même dans la population vaccinée.

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.