Quelles sont les complications possibles ?

Quelles sont les complications possibles de la pose d'un Sterilet?

  • Dans l’immense majorité des cas, la pose puis le port d’un stérilet, ne pose aucun problème sérieux.
  • La seule modification fréquente que l’on peut noter est une augmentation du volume des règles, habituellement très bien tolérée. Par contre le cycle redevient naturel, car il n’y a (dans les stérilets en cuivre) rien qui interfère ou modifie le cycle hormonal, celui-ci peut donc être plus irrégulier que sous pilule contraceptive.

Il peut cependant (très rarement) survenir quelques soucis :

  • Intolérance au cuivre ou au stérilet se manifestant par des douleurs légères, ou des petits saignements qui peuvent contraindre à le retirer : les symptômes disparaissent alors immédiatement.
  • Infection de l’utérus : le stérilet ne favorise pas l’infection, mais si celle-ci survient elle peut gagner peut-être plus facilement la cavité utérine, d’où l’intérêt de réserver ce mode de contraception aux femmes plus âgées moins exposées au risque d’infection (MST ou IST maladie ou infection sexuellement transmissibles)
  • Déplacement du stérilet qui glisse dans l’Endocol voire parfois (très exceptionnellement) qui s’expulse spontanément dans le vagin exposant dès lors au risque de grossesse intempestive (car le DIU n’étant plus dans la cavité il n’exerce plus sont rôle contraceptif)
  • perforation de l’utérus et migration du stérilet (très rare) dans certaines situations (utérus très contournés : rétrofléchis ou ante fléchis, ou en cas de sténose du col (col très étroit)) la pose peut se révéler difficile ou douloureuse et il est alors possible de traverser la paroi de l’utérus, dès lors si le stérilet est déposé, il peut alors se déplacer par l’orifice de perforation puis migrer dans la cavité abdominale. D’où l’intérêt de contrôler la bonne position du stérilet par une échographie : celle-ci sera réalisée après la pose dans les cas difficiles, ou si le fil n’est plus retrouvé lors d’un contrôle. Si le stérilet a migré dans la cavité abdominale, il faut alors le retirer par cœlioscopie (voir cœlioscopie ou laparoscopie)
  • la grossesse : une grossesse peut tout de même survenir malgré un stérilet situé en bonne place, il faut en faire le diagnostic le plus tôt possible par échographie, afin de voir les rapports du stérilet avec le sac gestationnel. Le plus souvent si la grossesse est conservée, elle se déroulera sans souci et le stérilet sera retrouvé dans le placenta après l’accouchement. Certains proposent au tout début de la grossesse si le fil est toujours visible de retirer le stérilet ce qui n’est pas systématique.

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.