Complications spécifiques de la cœlioscopie ?

Le taux de complication de ce type d'intervention est faible.

Mais il est toujours possible de de devoir faire face à des complications qui sont liées:

   - soit au type même de l'intervention qui est pratiquée:

          * Certaines sont simples ou à bas risque

          * Certaines sont plus complexes et plus avancées et donc à plus haut risque

 

   - soit à l'introduction des "trocards" utilisés pour glisser les intruments dans le ventre au travers de la paroi

Les plus fréquentes sont les suivantes:

  • Plaie vésicale ( vessie) ou de l'uretere
  • Plaie digestive (intestin)
  • Plaie vasculaire (vaisseaux arteres ou veines)
  • Brulures thermiques (dues aux courants electriques ultilisés pour la coagulation) des organes dits de voisinage
  • Hématome des voies d’abord (trocarts d’insertion)
  • Laparoconversion (c'est-à-dire la nécessité d'élargir la cicatrice au-dessus du pubis, comme une cicatrice de césarienne, pour régler l'une des complications sus citées ou pour réaliser le geste prévu, s'il n'est pas réalisable par cœlioscopie).

En revanche les complications et effets indésirables liées à l’alitement sont plus faibles car la « récupération » et la mobilisation est plus rapide.

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.