Le traitement anti-hormonal

Le traitement anti hormonal du cancer du sein vise :
à bloquer la production d’estrogènes par la patiente,
- ou de s’opposer à ceux-ci,
afin de bloquer la stimulation éventuelle des cellules cancéreuses qui seraient hormono-sensibles.

D’où l’intérêt de rechercher dès les premiers prélèvements histologiques, la présence de ce type de récepteurs hormonaux  sur les cellules cancéreuses, afin de proposer ce type de traitement chez les patientes aux récepteurs positifs.

Chez la patiente ménopausée, on proposera des inhibiteurs de l’aromatase en général pendant 5 ans.

Chez la patiente non ménopausée on proposera des anti-estrogènes comme le Tamoxifene, parfois associé à une castration ovarienne (chimique par analogues du GnRH, voire plus rarement chirurgicale).

Cette hormonothérapie peut être prescrite en « Néo-adjuvant » (avant tout traitement) chez certaines patientes, mais le plus souvent il s’agit d’un traitement « adjuvant » (c'est-à-dire utilisé en complément des autres traitements chirurgicaux, radiothérapiques et/ou chimiothérapiques).

Ce traitement en général bien supporté permet de réduire significativement le taux de récidive locale du cancer.

Lire la suite

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.