Anesthésie locorégionale

Une alternative intéressante à l’anesthésie générale est représentée par l’anesthésie péridurale ou l’anesthésie rachidienne qui permet de plus, pour les actes avec ouverture de l’abdomen (laparotomie), de soigner la douleur post opératoire de la cicatrice par l’administration en continu d’anesthésiques locaux ou de morphine (par l’intermédiaire d’un cathéter épidural) et de favoriser la reprise plus rapide du transit intestinal.

Ces techniques, inadaptées dans la chirurgie mammaire, sont contre indiquées dans les cœlioscopies.

On y associe généralement à la demande, une sédation voire une anesthésie générale légère pour diminuer le désagrément d’être conscient pendant l’acte opératoire.

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.