Anesthésie pour l’accouchement

Pour votre accouchement par voie naturelle le médecin peut vous proposer une anesthésie péridurale.

Ce type d’anesthésie a de nombreux avantages :
- Il permet de supporter la douleur des contractions, notamment si le travail est long.
- Au moment de la naissance, votre obstétricien pourra, si besoin, pratiquer une épisiotomie, un forceps, voire une délivrance artificielle si le placenta n’est pas expulsé spontanément.
- Si une césarienne est nécessaire un produit plus puissant sera injecté.

La péridurale sera mise en place quand :
- les contractions seront efficaces (celles-ci vont conduire à une dilatation du col),
- et dès que vous le souhaiterez (début, milieu voire fin de travail).

Comment fait-on ?
Il s’agit d’insérer un tuyau extrêmement fin (appelé cathéter) dans l’espace péridural à proximité de la moelle épinière.
Cela va permettre d’injecter un produit anesthésique pendant toute la durée du travail de sorte que la douleur de la contraction disparaît et que vos jambes s’engourdissent progressivement en une dizaine de minutes.
La pose de ce cathéter est indolore. Elle se fait en position assise après une anesthésie de la peau. Le tuyau sera retiré par la sage femme deux heures après la naissance.
Vous retrouverez la sensibilité et la motricité normale de vos jambes dans ce délai. Au retour dans votre chambre vous pourrez vous lever avec l’aide de la sage femme.

Le médecin anesthésiste que vous aurez vue en consultation (celle-ci est indispensable avant tout accouchement) ne sera peut-être pas celui qui vous prendra en charge pour votre accouchement.

Les complications les plus fréquentes de la péridurale sont :
- des douleurs au niveau du point de ponction. Elles peuvent persister quelques jours mais sont sans gravité,
- des maux de tête peuvent survenir dans les 24h suivant la péridurale (1 cas sur 1000) et nécessiter un traitement particulier (Blood patch).

Pour l’accouchement par césarienne programmée, la technique de référence est la rachianesthésie.

Le geste technique est quasi semblable mais le produit anesthésique est injecté dans un espace différent permettant une anesthésie profonde d’emblée.
Après l’intervention
vous serez surveillée pendant 2h avec votre bébé en salle de naissance. Vous recevrez des antalgiques à titre systématique.
Vous pourrez boire dès votre retour en chambre et manger une collation légère si vous le souhaitez quelques heures après.

Nous vous souhaitons un très bon accouchement et sommes à votre disposition pour toute explication complémentaire.

Dr Anne-Carole Degrémont
Dr Anne-Carole Degrémont
Clinique de la Muette

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.