Anesthésie avec ventilation artificielle sur masque laryngé

Celle-ci s’adresse à des interventions telles que l’hystéroscopie opératoire pour fibrome ou polype ou la conisation chirurgicale.

On introduit après  l’induction anesthésique un masque que l’on place dans l’oropharynx (au fond de la bouche) et qui permet la ventilation artificielle sans mettre de tuyau dans la trachée. 

Anesthésie avec ventilation artificielleAnesthésie avec ventilation artificielle Anesthésie avec ventilation artificielle

Cette mise en place se fait sans utilisation de curares.

Cette technique s’adresse à des actes de durée inférieure à 1 h le plus souvent une demi-heure.

Ces deux premiers niveaux d’anesthésie sont adaptés à des actes chirurgicaux peu douloureux pour lesquels l’utilisation d’antalgiques majeurs (morphine) n’est pas rendue nécessaire par ailleurs l’éventualité de nausées vomissements post anesthésiques étant peu fréquente, ils sont réalisés en ambulatoire, le retour à domicile se faisant le jour même avec accompagnant.

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.