Hystéroscopie opératoire

L’hystéroscopie opératoire consiste à « opérer » dans l’utérus en contrôlant les gestes du chirurgien par une vision directe dans la cavité grâce à une caméra endoscopique reliée à l’hystéroscope.

En pratique

L’hystéroscopie opératoire est réalisée en ambulatoire : c'est-à-dire que l’on n'est hospitalisée que quelques heures et que l’on rentre chez soi le soir même (sauf exceptions liées : à l’état général (maladies chroniques ou invalidantes), à une distance importante de son domicile, à l’absence de personne accompagnante…).

En général, on rentre le matin même de l’intervention, à jeun (pas de boisson, d’aliment ou de tabac) depuis la veille au soir minuit.

  - L’intervention est réalisée au bloc opératoire dans un établissement de soins

  - L’anesthésie réalisée est :

  • Soit le plus souvent une anesthésie générale légère (sans intubation, ni ventilation assistée)
  • Soit une anesthésie locale pure (infiltration du col avec de la xylocaïne),
  • Soit plus rarement une anesthésie locorégionale (péridurale ou rachi anesthésie),

  - Les suites opératoires sont en general très simples: quelques saignements et peu ou pas de douleurs.

- En cas de douleurs post opératoires, de saignement importants (notamment avec des caillots), ou de fièvre il faut rappeler rapidement votre chirurgien afin de vérifier l’absence de tout problème.

Lire la suite

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.