Comment se passe une hystéroscopie diagnostique en pratique ?

Cet examen se déroule dans un local de consultation (et pas dans un bloc opératoire) sans premedication ou préparation particulière).

  • L’Hystéroscopie est réalisée entre le 5e et le 14e jour du cycle, afin d’une part que les règles soient terminées (pour mieux voir) et que l’on soit sûr de l’absence de grossesse (donc avant l’ovulation), sauf chez les patientes qui prennent un traitement qui bloque le cycle & pour les patientes ménopausées. Il faut donc bien préciser le premier jour de vos dernières règles lors de la prise de rendez vous avec le secrétariat.
  • Cet examen est indolore (score de douleur 2/10) à condition d’utiliser des endoscopes fins et un milieu de distension (lavage de la cavité par du sérum physiologique (eau)) à faible pression.
  • L’hystéroscopie diagnostique ne nécessite aucune prémédication ou préparation particulière.
  • Une fois allongée sur la table gynécologique, un spéculum est mis en place afin d’exposer le col (c’est d’ailleurs parfois le temps le plus « désagréable » de l’examen), puis une solution désinfectante est appliquée afin de nettoyer la cavité vaginale : le produit ne pique pas.
  • Cliquer pour voir la vidéo Puis l’endoscope (l’hystéroscope) relié à une source de lumière et à une tubulure de sérum physiologique (qui va laver et distendre la cavité utérine) est introduit dans le col. On utilise parfois également une caméra reliée à un écran de téléviseur afin de partager les images (ou de les stocker sur une clé USB ou sur une imprimante).
  • L’examen -à proprement parlé- commence dès lors avec la visualisation de l’endocol puis de la cavité utérine jusqu’aux orifices des trompes (qui, elles-mêmes, ne sont pas vues). L’examen dure en général une à deux minutes.
  • Les suites de l’hystéroscopie sont en général indolores, parfois un très léger saignement peut survenir pendant quelques heures. Sauf cas particuliers, aucun traitement n’est nécessaire après l’examen.
  • Un compte rendu détaillé, avec traçabilité des endoscopes est remis à votre médecin traitant qui est ainsi tenu informé.
  • Lorsqu’une anomalie est mise en évidence, on peut alors proposer en fin de consultation, de la corriger par un geste chirurgical : l’hystéroscopie opératoire qui sera réalisée dans un second temps.
  • Si dans les suites de l'examen, vous ressentez des douleurs, un saignement important ou une fièvre il faut rappeler votre medecin.

Lire la suite

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.