Quelles sont les indications d'une hystérectomie ?

Les indications de ce type d'intervention peuvent être de 2 grands ordres:

  • Soit pour des raisons fonctionnelles, c'est-à-dire en raisons de symptômes gênants.
    Dans cette dernière catégorie sont inclus les pathologies bénignes ou symptômes modifiant la qualité de vie et dont la disparition pourrait améliorer cette dernière (comme des saignements abondants ou des douleurs invalidantes ou encore une compression d’organes de voisinage comme la vessie avec envies pressantes et frequentes d'aller uriner).
    Dans ce groupe, peuvent êtres retrouvés des pathologies comme des fibromes (ou myomes), de l'adénomyose, des lésions pré cancéreuses de l'endomètre ou un prolapsus utérin (descente d'organe).
    Dans ces cas, le but de l'hystérectomie va être de supprimer (ou amoindrir) le ou les symptômes responsable de l'altération de la qualité de vie (comme des douleurs pelviennes, des douleurs lors des règles, des règles abondantes, des saignements en dehors des règles, ou une descente d'organes gênante).
    Avant de poser l'indication opératoire, un traitement médicamenteux, ou une intervention moins invasive (comme l'Hystéroscopie opératoire) auront dû être tentés ou proposés afin de trouver une solution si possible non chirurgicale au problème ou au symptôme. Avant d'operer, il faut tenter toujours une solution non chirurgicale.
     
  • Soit pour des raisons carcinologiques ( ou cancerologiques) :
    C’est-à-dire en raison d’un cancer du col de l'utérus, ou un cancer du corps utérin (endomètre), ou encore un cancer de l'ovaire.
     
  • Très exceptionnellement, il est possible d'etre amené à pratiquer une hysterectomie au décours d’un accouchement pour des raisons vitales en raison de complications très graves mais rarissimes : rupture utérine ou hémorragie incoercible de la délivrance.

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.