Les classifications de la mammographie

Apres la réalisation d'une mammographie, le radiologue classe les images qu'il voit.

La classification de ces anomalies, la plus souvent utilisée est celle du collège américain de radiologie ou score Bi-Rads de l’A.C.R (American College of Radiology :  http://www.acr.org) qui permettent au clinicien et au radiologue d’avoir plusieurs stratégies diagnostiques. 
 

1 -  L’examen mammographique est tout a fait rassurant et ne nécessite aucun examen complémentaire ce qui correspond aux classifications :

A.C.R. 1 : Mammographie normale.

A.C.R.2 : Présence d’anomalies très certainement bénignes ne nécessitant pas d’investigations cyto-histologiques complémentaires (adénofibrome, ganglion lymphatique dans le sein, grosses calcifications bénignes (macro calcifications)).
 

2 - L’examen est interprété comme anormal et impose des explorations complémentaires ce qui correspond aux classifications :

A.C.R.3 : Présence d’une anomalie probablement bénigne nécessitant une surveillance à court terme (nouvelle mammographie après 3 à 6 mois pour apprécier l’évolutivité)  ou un contrôle par ponction cytologique ou surtout une eventuelle biopsie.

A.C.R.4 : Présence d’une anomalie indéterminée (plus ou moins) suspecte,  nécessitant une vérification histologique (biopsie), il existe d’ailleurs trois sous classes ACR 4 a, b & c en fonction de la probabilité croissante que l’image corresponde à un cancer.

A.C.R.5 : Présence d’une anomalie évocatrice de cancer, il faut poursuivre les investigations avec entres autres un examen histologique (biopsie).

A.C.R. 0 : Classe utilisée dans l’attente d’examens d’imagerie complémentaires, de relecture d’anciens clichés ou d’un avis.
 

3 - Découverte d’un cancer après biopsie du sein :

A.C.R.6 : Catégorie utilisée en cas de preuve histologique de cancer, en attente d’une proposition thérapeutique.

Lire la suite

Les informations fournies sur www.igogyneco.com sont destinées à améliorer, non à remplacer,
la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.